Recherche exacte
Accueil > Notice complète
1 / 49

Arab Spring

https://altair.imarabe.org//notice.php?q=id:126775 entry 2011 Bokja est un mot de la langue turque, repris au Proche-Orient pour désigner le tissu souvent très ouvragé dans lequel la mariée enveloppait son trousseau. C'est ainsi qu'ont baptisé leur studio Hoda Baroudi et Maria Hibri, deux créatrices de textile et de mobilier installées à Beyrouth. Leur atelier rassemble des brodeurs, tapissiers et menuisiers venus de l'ensemble du monde arabe ; certains sont des réfugiés. <br /> L'immolation de Mohammed Bouazizi en Tunisie a cristallisé les aspirations d'une renaissance du monde arabe. "Arab Spring" revêt la forme d'une bannière afin de s'en faire la porte-parole. Un ancien tapis élimé, symbolisant l'effritement des valeurs fondamentales de la culture arabe, sert de fond à ce "printemps arabe" sur lequel souffle comme un vent d'optimisme. Les pièces rapportées de tissus brodés qui dessinent les frontières des pays de la Ligue arabe agissent comme un feu d'artifice. Entre autres motifs, on distingue une femme chevauchant, en route vers un nouveau monde. BOKJA
2011
Type de ressource :
Œuvres et objets
Titre d'origine de l'oeuvre :
Arab Spring
Dénomination :
Tapisserie
Auteur/Artiste :
BOKJA (Liban) : plasticien
Date d'exécution :
2011
Matières et techniques :
décor : appliqué (de tissus sur un tapis noué) ; broderies, fils d'or
Dimensions :
H. 230 cm, L. 310 cm
Numéro d'inventaire :
AC 13-01-a
Mode d'acquisition :
achat
Commentaire de l'oeuvre :
Bokja est un mot de la langue turque, repris au Proche-Orient pour désigner le tissu souvent très ouvragé dans lequel la mariée enveloppait son trousseau. C'est ainsi qu'ont baptisé leur studio Hoda Baroudi et Maria Hibri, deux créatrices de textile et de mobilier installées à Beyrouth. Leur atelier rassemble des brodeurs, tapissiers et menuisiers venus de l'ensemble du monde arabe ; certains sont des réfugiés. <br /> L'immolation de Mohammed Bouazizi en Tunisie a cristallisé les aspirations d'une renaissance du monde arabe. "Arab Spring" revêt la forme d'une bannière afin de s'en faire la porte-parole. Un ancien tapis élimé, symbolisant l'effritement des valeurs fondamentales de la culture arabe, sert de fond à ce "printemps arabe" sur lequel souffle comme un vent d'optimisme. Les pièces rapportées de tissus brodés qui dessinent les frontières des pays de la Ligue arabe agissent comme un feu d'artifice. Entre autres motifs, on distingue une femme chevauchant, en route vers un nouveau monde.
Droits de diffusion (copyright) :
©Musée de l'Institut du monde arabe/Carlos FRANKLIN
Publications :
Le Monde arabe dans le miroir des arts. De Gudea à Delacroix, et au-delà. Eric DELPONT (et al.) (IMA-Tourcoing, 2016), p. 24-25
Domaine :
Art contemporain
Afrique du Nord
beaux-arts
tapisserie
broderie