Recherche exacte
Accueil > Notice complète
29 / 745

Portrait - Cinéma - "Homeland : Irak année zéro" (2015) d'Abbas Fahdel

https://altair.imarabe.org//notice.php?q=id:321 entry 2016 Abbas Fahdel est un réalisateur, scénariste et critique de cinéma franco-irakien, né à Hilla, Babylone, en Irak.<br /> Installé en France depuis l'âge de 18 ans, il y étudie le cinéma au sein de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.<br /> Il regagne l'Irak en 2002 pour y tourner son premier documentaire long métrage, Retour à Babylone. En février 2003, devant l'imminence d'une nouvelle guerre, il voyage de nouveau en Irak et entreprend de filmer les siens avec l'espoir de les préserver des dangers qui les menace. Après un bref retour en France lors de l'invasion américaine, il revient dans son pays natal deux mois plus tard et le découvre secoué par la violence, semblant n'avoir échappé au cauchemar de la dictature que pour tomber dans le chaos. C'est pourtant un pays où tout demeure possible, le meilleur comme le pire. Ce moment historique constitue la matière de son second documentaire : Nous les Irakiens (2004).<br /> Après son premier long métrage de fiction L'Aube du monde (2008), il revient au cinéma documentaire avec le monumental "Homeland : Irak année zéro".<br /> Synopsis :<br /> "Homeland : Irak année zéro" est une fresque puissante qui nous plonge en 334 minutes dans le quotidien de la famille du réalisateur, Abbas Fahdel.<br /> Ce documentaire fleuve, en deux parties, suit la famille pendant deux années décisives : peu avant la chute de Saddam Hussein, puis au lendemain de l'invasion américaine de 2003.<br /> On y partage les joies et les craintes de cette famille irakienne, dont les aspirations sont semblables à celles de tant d'autres familles : travailler, éduquer leurs enfants, rire, aimer, s'impliquer dans leur société?<br /> Abbas Fahdel nous montre qu'au c&oelig;ur de la guerre il existe des hommes, des femmes et des enfants exceptionnels, des héros du quotidien, « des gens qui sont nos frères humains et que l'on quitte le c&oelig;ur brisé quand le film prend brutalement fin. »<br /> 15 janvier 2016<br /> Institut du Monde Arabe - Paris cinéma Homeland : Irak année zéro Irak Abbas FAHDEL Français RAZUNA
2016
Type de document :
Vidéos
Genre du document :
Portraits d'artistes
Version originale (en langue) :
Français  
Durée :
00:07:13  
Année :
2016
Contenu :
Abbas Fahdel est un réalisateur, scénariste et critique de cinéma franco-irakien, né à Hilla, Babylone, en Irak.<br /> Installé en France depuis l'âge de 18 ans, il y étudie le cinéma au sein de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.<br /> Il regagne l'Irak en 2002 pour y tourner son premier documentaire long métrage, Retour à Babylone. En février 2003, devant l'imminence d'une nouvelle guerre, il voyage de nouveau en Irak et entreprend de filmer les siens avec l'espoir de les préserver des dangers qui les menace. Après un bref retour en France lors de l'invasion américaine, il revient dans son pays natal deux mois plus tard et le découvre secoué par la violence, semblant n'avoir échappé au cauchemar de la dictature que pour tomber dans le chaos. C'est pourtant un pays où tout demeure possible, le meilleur comme le pire. Ce moment historique constitue la matière de son second documentaire : Nous les Irakiens (2004).<br /> Après son premier long métrage de fiction L'Aube du monde (2008), il revient au cinéma documentaire avec le monumental "Homeland : Irak année zéro".<br /> Synopsis :<br /> "Homeland : Irak année zéro" est une fresque puissante qui nous plonge en 334 minutes dans le quotidien de la famille du réalisateur, Abbas Fahdel.<br /> Ce documentaire fleuve, en deux parties, suit la famille pendant deux années décisives : peu avant la chute de Saddam Hussein, puis au lendemain de l'invasion américaine de 2003.<br /> On y partage les joies et les craintes de cette famille irakienne, dont les aspirations sont semblables à celles de tant d'autres familles : travailler, éduquer leurs enfants, rire, aimer, s'impliquer dans leur société?<br /> Abbas Fahdel nous montre qu'au c&oelig;ur de la guerre il existe des hommes, des femmes et des enfants exceptionnels, des héros du quotidien, « des gens qui sont nos frères humains et que l'on quitte le c&oelig;ur brisé quand le film prend brutalement fin. »<br /> 15 janvier 2016<br /> Institut du Monde Arabe - Paris
Intervenants :
Abbas FAHDEL  
Mots-clés :
cinéma  
Homeland : Irak année zéro  
Irak  
Copyright :
©IMA