Recherche exacte
Accueil > Notice complète
30 / 754

Portrait - Cinéma - "Salafistes" (2015) de François Margolin

https://altair.imarabe.org//notice.php?q=id:314 entry 2016 Ancien élève de l'IDHEC (l'actuelle FEMIS), François Margolin commence comme assistant puis monteur de Raymond Depardon.<br /> Auteur, le premier court métrage qu'il réalise, "Elle et Lui", remporte le Prix Jean Vigo. Puis il co-écrit les scénarios de films de Hou Hsiao-Hsien ou Szymon Zaleski.<br /> Réalisateur, il signe un premier long métrage, "Mensonge", avec Nathalie Baye, puis de nombreux documentaires, primés à travers le monde, en particulier : "La Pitié Dangereuse" (co-auteur Rony Brauman), "Falashas", sur les Juifs noirs d'Ethiopie, "L'Opium des Talibans", primé au FIPA 2001, ou encore "Les Petits Soldats", sur les enfants-soldats du Libéria. "L'Antiquaire", long métrage de fiction avec Michel Bouquet, Robert Hirsch, François Berléand, Anna Sigalevitch, a été présenté dans de nombreux Festivals à travers le monde et vient de sortir avec succès aux Etats-Unis.<br /> Producteur, il travaille avec des réalisateurs aussi prestigieux que Raoul Ruiz ("La Nuit d'en face"), Hou Hsiao-Hsien ("Le Voyage du ballon rouge"), Olivier Assayas ("Boarding Gate"), Djinn Carrénard ("Donoma"), Raymond Depardon ("Empty Quarter, une femme en Afrique"), Hélène Lapiower ("Petite Conversation familiale"), Danis Tanovic ("Death in Sarajevo"), Catherine Breillat, Arielle Dombasle, Claire Denis, Costa Gavras, Bernard-Henri Levy, Pavel Lounguine ou Abbas Kiarostami.<br /> Diplômé de droit public en sciences politiques et relations internationales, Lemine Ould M. Salem a été correspondant à Paris du service français de la BBC, et collaborateur de plusieurs médias français dont L'Humanité et Libération.<br /> Lemine Ould M. Salem est actuellement correspondant pour le Sahel des quotidiens suisse La Tribune de Genève et français, Sud-Ouest.<br /> Ce natif de Mauritanie suit particulièrement les actualités de sa région d'origine, le Sahara, où il passe de longs mois par an.<br /> A plusieurs reprises, ces dernières années, il a rencontré des leaders et théologiens salafistes dont des adeptes du jihad comme les chefs Al Qaida dans le Sahara. Entre 2010 et 2015, il fait plusieurs séjours au Maghreb et en Afrique de l'Ouest (Libye, Algérie, Maroc, Tunisie, Mauritanie, Niger et Mali), y compris les zones occupées par des organisations jihadistes, comme le groupe dirigé par Mokhtar Belmokhtar. Il est l'auteur d'un ouvrage à son sujet "Le Ben Laden du Sahara" (Editions La Martinière ? 2014), salué par la critique.<br /> Synopsis du film :<br /> Que disent les idéologues radicaux qui façonnent la pensée de milliers de djihadistes ? Pour le montrer, François Margolin et Lemine Ould Salem sont partis à leur rencontre. C'est ainsi que, pour la première fois à l'écran, des responsables et des théoriciens salafistes expriment leur point de vue et leur vision du monde.<br /> Sans commentaire ni voix off, le film fait le pari de laisser le spectateur seul face à la rhétorique salafiste, pour bien comprendre ce à quoi nous sommes confrontés.<br /> 26 janvier 2016<br /> Institut du monde arabe - Paris Salafistes cinéma djihadistes film Monde arabe François MARGOLIN Français RAZUNA
2016
Type de document :
Vidéos
Genre du document :
Portraits d'artistes
Version originale (en langue) :
Français  
Durée :
00:07:16  
Année :
2016
Contenu :
Ancien élève de l'IDHEC (l'actuelle FEMIS), François Margolin commence comme assistant puis monteur de Raymond Depardon.<br /> Auteur, le premier court métrage qu'il réalise, "Elle et Lui", remporte le Prix Jean Vigo. Puis il co-écrit les scénarios de films de Hou Hsiao-Hsien ou Szymon Zaleski.<br /> Réalisateur, il signe un premier long métrage, "Mensonge", avec Nathalie Baye, puis de nombreux documentaires, primés à travers le monde, en particulier : "La Pitié Dangereuse" (co-auteur Rony Brauman), "Falashas", sur les Juifs noirs d'Ethiopie, "L'Opium des Talibans", primé au FIPA 2001, ou encore "Les Petits Soldats", sur les enfants-soldats du Libéria. "L'Antiquaire", long métrage de fiction avec Michel Bouquet, Robert Hirsch, François Berléand, Anna Sigalevitch, a été présenté dans de nombreux Festivals à travers le monde et vient de sortir avec succès aux Etats-Unis.<br /> Producteur, il travaille avec des réalisateurs aussi prestigieux que Raoul Ruiz ("La Nuit d'en face"), Hou Hsiao-Hsien ("Le Voyage du ballon rouge"), Olivier Assayas ("Boarding Gate"), Djinn Carrénard ("Donoma"), Raymond Depardon ("Empty Quarter, une femme en Afrique"), Hélène Lapiower ("Petite Conversation familiale"), Danis Tanovic ("Death in Sarajevo"), Catherine Breillat, Arielle Dombasle, Claire Denis, Costa Gavras, Bernard-Henri Levy, Pavel Lounguine ou Abbas Kiarostami.<br /> Diplômé de droit public en sciences politiques et relations internationales, Lemine Ould M. Salem a été correspondant à Paris du service français de la BBC, et collaborateur de plusieurs médias français dont L'Humanité et Libération.<br /> Lemine Ould M. Salem est actuellement correspondant pour le Sahel des quotidiens suisse La Tribune de Genève et français, Sud-Ouest.<br /> Ce natif de Mauritanie suit particulièrement les actualités de sa région d'origine, le Sahara, où il passe de longs mois par an.<br /> A plusieurs reprises, ces dernières années, il a rencontré des leaders et théologiens salafistes dont des adeptes du jihad comme les chefs Al Qaida dans le Sahara. Entre 2010 et 2015, il fait plusieurs séjours au Maghreb et en Afrique de l'Ouest (Libye, Algérie, Maroc, Tunisie, Mauritanie, Niger et Mali), y compris les zones occupées par des organisations jihadistes, comme le groupe dirigé par Mokhtar Belmokhtar. Il est l'auteur d'un ouvrage à son sujet "Le Ben Laden du Sahara" (Editions La Martinière ? 2014), salué par la critique.<br /> Synopsis du film :<br /> Que disent les idéologues radicaux qui façonnent la pensée de milliers de djihadistes ? Pour le montrer, François Margolin et Lemine Ould Salem sont partis à leur rencontre. C'est ainsi que, pour la première fois à l'écran, des responsables et des théoriciens salafistes expriment leur point de vue et leur vision du monde.<br /> Sans commentaire ni voix off, le film fait le pari de laisser le spectateur seul face à la rhétorique salafiste, pour bien comprendre ce à quoi nous sommes confrontés.<br /> 26 janvier 2016<br /> Institut du monde arabe - Paris
Intervenants :
François MARGOLIN  
Mots-clés :
Salafistes  
cinéma  
djihadistes  
film  
Monde arabe  
Copyright :
©IMA