Recherche exacte
Accueil > Notice complète
11 / 12009

Maroc pluriel : histoire et identité. Le Maroc entre Méditerranée et Atlantique, entre Europe et Afrique subsaharienne (partie 1)

https://altair.imarabe.org//notice.php?q=id:203 entry 2015 Dans un monde arabe où la diversité est considérée en règle générale comme un danger pour l'intégrité et l'essence de la nation, le Maroc fait figure d'exception en revendiquant haut et fort un pluralisme aux expressions multiples : ethnique, religieuse, linguistique. Dès lors se pose la question de ce qui fait le lien entre les individus et les groupes, en d'autres termes de ce qui fait qu'un Marocain est marocain. Pays de l'extrême Occident, irrigué par les flux de l'Orient, et aussi d'Europe, et d'Afrique, ouvert sur la Méditerranée et l'Atlantique, il a pu faire (ou refaire) un pacte non écrit avant que d'être inscrit dans des articles de sa constitution. C'est cette singularité du Maroc d'aujourd'hui qui sera explorée par des experts et des chercheurs venus des sciences sociales et humaines; historiens, anthropologues, etc.<br /> Un colloque organisé par l'Institut du monde arabe et la Faculté des lettres et des sciences humaines Ben M'Sik, l'Université Hassan II Mohammédia (Casablanca), avec la Fondation du Roi Abdul-Aziz (Casablanca) et le centre Jacques Berque pour les études en sciences humaines et sociales au Maroc (Rabat).<br /> 30 et 31 janvier 2015<br /> Institut du monde arabe - Paris identité pluralisme nation Maroc Abdelkader GONEGAI, Abdelmajid KADDOURI, Rachida NAFAA, Khalid CHEGRAOUI, Daniel RIVET Français RAZUNA
2015
Type de document :
Vidéos
Genre du document :
Rencontres et débats
Version originale (en langue) :
Français  
Durée :
01:26:05  
Année :
2015
Contenu :
Dans un monde arabe où la diversité est considérée en règle générale comme un danger pour l'intégrité et l'essence de la nation, le Maroc fait figure d'exception en revendiquant haut et fort un pluralisme aux expressions multiples : ethnique, religieuse, linguistique. Dès lors se pose la question de ce qui fait le lien entre les individus et les groupes, en d'autres termes de ce qui fait qu'un Marocain est marocain. Pays de l'extrême Occident, irrigué par les flux de l'Orient, et aussi d'Europe, et d'Afrique, ouvert sur la Méditerranée et l'Atlantique, il a pu faire (ou refaire) un pacte non écrit avant que d'être inscrit dans des articles de sa constitution. C'est cette singularité du Maroc d'aujourd'hui qui sera explorée par des experts et des chercheurs venus des sciences sociales et humaines; historiens, anthropologues, etc.<br /> Un colloque organisé par l'Institut du monde arabe et la Faculté des lettres et des sciences humaines Ben M'Sik, l'Université Hassan II Mohammédia (Casablanca), avec la Fondation du Roi Abdul-Aziz (Casablanca) et le centre Jacques Berque pour les études en sciences humaines et sociales au Maroc (Rabat).<br /> 30 et 31 janvier 2015<br /> Institut du monde arabe - Paris
Intervenants :
Abdelkader GONEGAI, Abdelmajid KADDOURI, Rachida NAFAA, Khalid CHEGRAOUI, Daniel RIVET  
Mots-clés :
identité  
pluralisme  
nation  
Maroc  
Copyright :
©IMA