Recherche exacte
Accueil > Notice complète
4 / 71

Portrait - Musique - Chansons éternelles d'Egypte, avec Mohammed Tharwat et la troupe Takht Attourath

https://altair.imarabe.org//notice.php?q=id:331 entry 2015 Doté d'une voix douce et attachante, l'Égyptien Mohammed Tharwat est un digne héritier de la Nahda, cette « renaissance » politique et culturelle qui a rayonné au XIXe siècle du Caire à tout le monde arabe. Cette époque modernisatrice, féconde en décloisonnements et en métissages, a également concerné le domaine musical. De son effervescence découle ainsi le Congrès de musique arabe du Caire de 1932, qui réunit musiciens et musicologues arabes et européens, et qui représente le premier congrès international d'une musique non européenne. Le renouvellement de la musique égyptienne s'est nourri de la tradition citadine populaire, de l'inshad ? chant religieux islamique et de la mystique soufie ?, ainsi que de l'instrumentation ottomane. Elle connaît son âge d'or au XXe siècle avec des artistes comme Sayed Darwish, Zakaria Ahmed, Oum Kalsoum et Mohamed Abdel Wahab. Ce dernier, le plus important compositeur arabe du XXe siècle, a écrit plusieurs chansons spécialement pour Mohamed Tharwat, à l'instar d'autres légendes de la composition égyptienne comme Mohamed al-Mougi et Ammar Chrii.<br /> Autant de fabuleuses signatures qui magnifient le chant vibrant de Mohammed Tharwat. Le ténor sera accompagné à l'IMA par un groupe réduit de Takht Attourath, un orchestre francilien phénoménal et enchanteur mené par le musicien Abderrahman Kazzoul. Cet ensemble forme un splendide écrin pour la voix de Mohammed Tharwat, ce brillant interprète des stars de la grande chanson du Caire, celles de Oum Kalsoum, Mohamed Abdel Wahab et Abdel Halim Hafez, une musique qui a régné pendant plus de 60 ans sur le monde arabe, y influençant tant de générations d'artistes, bref, une chanson éternelle.<br /> 16 et 17 octobre 2015<br /> Institut du monde arabe - Paris chansons musique musique traditionnelle Nahda Égypte Abderrahman KAZZOUL Français RAZUNA
2015
Type de document :
Vidéos
Genre du document :
Portraits d'artistes
Version originale (en langue) :
Français  
Durée :
00:10:31  
Année :
2015
Contenu :
Doté d'une voix douce et attachante, l'Égyptien Mohammed Tharwat est un digne héritier de la Nahda, cette « renaissance » politique et culturelle qui a rayonné au XIXe siècle du Caire à tout le monde arabe. Cette époque modernisatrice, féconde en décloisonnements et en métissages, a également concerné le domaine musical. De son effervescence découle ainsi le Congrès de musique arabe du Caire de 1932, qui réunit musiciens et musicologues arabes et européens, et qui représente le premier congrès international d'une musique non européenne. Le renouvellement de la musique égyptienne s'est nourri de la tradition citadine populaire, de l'inshad ? chant religieux islamique et de la mystique soufie ?, ainsi que de l'instrumentation ottomane. Elle connaît son âge d'or au XXe siècle avec des artistes comme Sayed Darwish, Zakaria Ahmed, Oum Kalsoum et Mohamed Abdel Wahab. Ce dernier, le plus important compositeur arabe du XXe siècle, a écrit plusieurs chansons spécialement pour Mohamed Tharwat, à l'instar d'autres légendes de la composition égyptienne comme Mohamed al-Mougi et Ammar Chrii.<br /> Autant de fabuleuses signatures qui magnifient le chant vibrant de Mohammed Tharwat. Le ténor sera accompagné à l'IMA par un groupe réduit de Takht Attourath, un orchestre francilien phénoménal et enchanteur mené par le musicien Abderrahman Kazzoul. Cet ensemble forme un splendide écrin pour la voix de Mohammed Tharwat, ce brillant interprète des stars de la grande chanson du Caire, celles de Oum Kalsoum, Mohamed Abdel Wahab et Abdel Halim Hafez, une musique qui a régné pendant plus de 60 ans sur le monde arabe, y influençant tant de générations d'artistes, bref, une chanson éternelle.<br /> 16 et 17 octobre 2015<br /> Institut du monde arabe - Paris
Intervenants :
Abderrahman KAZZOUL  
Mots-clés :
chansons  
musique  
musique traditionnelle  
Nahda  
Égypte  
Copyright :
©IMA